Archives de Catégorie: Gourin

Réunion des Américains Accidentels

Réunion publique de la nouvelle association des Américains Accidentels à Gourin (56110), le 29 avril 2017, salle des fêtes au Domaine de Tronjoly, organisée par la mairie de Gourin et Bretagne Transamerica.

Cette association a été créée pour aider les binationaux dans leurs démarches administratives, effectuer un collectif d’entraide et éventuellement obtenir une aide juridique.

Assistance de la réunion des Américains Accidentels à Gourin

Assistance de la réunion des Américains Accidentels à Gourin

80 personnes se sont inscrites mais la petite salle des fêtes de Gourin comptait bien 150 personnes. Presque tous les médias nationaux étaient là!

Première réunion publique à Gourin

Une partie des Américains « accidentels » ont donc répondu à l’appel de Fabien Lehagre qui, depuis 2015, a lancé son collectif qui regroupe ces Franco-Américains, nés sur le sol français d’au moins un parent américain ou nés sur le sol américain d’au moins un parent français.

Nous avons appris également que cette loi s’applique aux autres Français qui auraient pris la double nationalité volontairement comme cela a pu se faire pour des raisons professionnelles comme l’obtention de licence d’alcool pour les restaurateurs par exemple (mais ces personnes ne sont pas encore détectées par quelque indice d’Américanité que ce soit).

A l’entrée, on a enregistré les personnes qui étaient intéressées pour recevoir de l’information sur la nouvelle association des Américains Accidentels ainsi que le compte rendu de la réunion. En effet, la plupart des personnes présentes étaient là pour leur cas personnel mais aussi pour leurs enfants, amis ou connaissances qui leur avaient demandé de prendre un maximum d’informations.

Qui est concerné?

Les États-Unis, ils n’y ont passé que quelques semaines ou quelques années d’enfance. Compte tenu que leurs papiers d’identités indiquent le lieu de naissance, la personne présente possède donc obligatoirement un indice d’«américanité» et est détecté par sa banque.

Certains se demandaient même s’ils étaient bien binationaux puisque jamais ils n’ont réclamé leur nationalité américaine… Et bien, pour le gouvernement américains tout enfant de Bretons, né aux États-Unis revenu au pays de ses parents avant sa majorité est automatiquement Américain…

Pourquoi ces personnes sont recensées par les banques?

Une loi américaine et un accord franco-américain déclare cette personne comme « potentielle » contribuable des États-Unis et doivent régulariser leur situation volontairement et rapidement sous peine d’être dans l’illégalité. Pour l’instant, il n’est pas possible de déterminer les sanctions sauf que les banques seront pénalisée si elles ne collaborent pas. Par conséquent, certaines banques vous rejettent comme elles en ont le droit pour ne pas être pénalisées.

Au départ, le FATCA* est une loi qui a été votée au sénat américain pour dénicher les contribuables américains qui cachent leur argent dans les banques étrangères ou paradis fiscaux. Mais dans ses filets, elles attrapent tous les Français possédant un indice d’Américanité et ces personnes sont grandement pénalisées et subissent de grands préjudices.

Dans la même semaine, un sénateur Américain , Rand Paul, a fait état à Washington de cette réunion à Gourin et ailleurs dans le monde afin d’abolir cette loi car elle devenait néfaste pour les intérêts des ressortissants Américains résidant à l’étranger à cause des banques qui les rejetaient. Des associations identiques se créent à l’étranger comme au Canada, aux Pays-bas… Nous avons appris avec un Breton de Cork que la situation était identique également pour certains Irlandais binationaux.

Adhérez à AAA

Pour contrer cette loi, l’AAA compte engager des actions en justice pour contester l’application de cette loi en France par des moyens légaux. Cependant, elle a besoin qu’un maximum de personnes se sentent concernées.

Témoignage de Maryline

Témoignage de Maryline

On a pu entendre des témoignages et notamment celui de Maryline qui explique qu’elle s’est retrouvée confronter à ce problème administratif. Elle a répondu aux courriers que lui a envoyés sa banque. Elle souhaiterait abandonner sa nationalité américaine puisqu’elle ni a jamais vécu mais ne peut le faire car elle doit se mettre en conformité avec le fisc IRS qui lui réclame 6000 EUROS avant de lui accorder son abandon de citoyenneté. La situation de ces binationaux est donc devenu complétement ubuesque.

On a pu également se rendre compte que l’Europe n’interviendra pas puisqu’il s’agit d’un accord Franco-américain…

* Foreign Account Tax Compliance Act de 2010 signé le 14 novembre 2013 par l’ambassadeur des États-Unis et le ministre français Pierre Moscovici.

Si vous êtes concernés, nous vous recommandons grandement de vous mettre en relation avec Fabien Lehagre, président des Américains Accidentels.

https://www.facebook.com/USAccidental/
https://www.facebook.com/groups/accidental.americans/

Depuis Gourin, Fabien Lehagre demande de l’aide à Emmanuel Macron

 

Publicités

VIDEO: Breizh on the road… again 2016

Du 13 au 21 mai 2016, Jean François Baudet, président de Bretagne TransAmerica a suivi l’association Breizh-Amerika dirigée par Charles Kergaravat qui organisait dans le cadre de la Fête de la Bretagne une tournée d’un collectif de chanteurs et musiciens bretons dans plusieurs villes américaines : Détroit, Saint-Louis, Chicago, New-Orleans, Lafayette, Scott et Arnaudville.

vidéo de 52 minutes:

Cette deuxième édition était axée principalement sur l’ancienne Louisiane qui longe le Mississipi jusqu’aux grands lacs et colonisé par les Français avant que Napoléon ne la vende aux Américains en 1803.

Le Mississipi avait donc une grande importance et le plus marquant a été la rencontre dans la région Acadiane (sud-ouest de la Louisiane) qui est très agricole avec les Cadiens francophones dont une partie d’entre eux nous apprennent avoir des ancêtres Bretons.

Le Festival Interceltique de Lorient collaborait cette année à cette deuxième édition puisqu’il a annoncé officiellement une année spéciale « USA » avant le 50eme anniversaire qui aura lieu dans 4 ans…

 

DÉTAILS DES ÉTAPES :

https://btagourin.com/2016/06/04/premiere-etape-detroit-michigan/

 

 

 

https://btagourin.com/2016/06/07/deuxieme-etape-saint-louis-jour-2/

Concert au Focal Point de Saint-Louis

https://btagourin.com/2016/06/07/troisieme-etape-chicago-jour-1/

Lors Landat au Lycée Français de Chicago

https://btagourin.com/2016/06/09/troisieme-etape-chicago-jour-2/

WBEZ en direct sur la bande FM de Chicago...

https://btagourin.com/2016/06/11/quatrieme-etape-nouvelle-orleans-louisiane/

IMG_0566

https://btagourin.com/2016/06/11/cinquieme-etape-baton-rouge-et-lafayette/

Centre Internationale avec Philippe Gustin

https://btagourin.com/2016/06/12/sixieme-etape-scott-et-arnaudville-dernier-article/

Le groupe Breizh-Amerika Collective entamera un concert où le public est invité à danser

RÉSUMÉ:

A Lafayette, un grand Festival Internationale de Louisiane rassemble chaque année en avril, un public nombreux et fait rayonner la culture Cadienne et la francophonie aux États-Unis. Ce festival est déjà associé avec le grand Festival de Jazz de Montréal. Le gouvernement de Louisiane, les associations et les forces vives de Lafayette veulent aller plus loin et ont reçu les deux dirigeants du Festival de Lorient et Breizh-Amerika. Lisardo Lombardia, directeur du FIL, a effectué un immense travail de présentation du Festival de Lorient. Bruno Jaouen, vice-président du FIL, mais aussi élu municipal de Lorient, a pris connaissance du désir des Cadiens de faire rayonner leur culture et les échanges économiques de façon permanente : Ils veulent établir un pont économique et universitaire avec la Bretagne. Lafayette est une ville de 125 000 habitants tout à fait comparable à Lorient.

Nos hôtes ont mis tous leurs espoirs d’aboutissement d’échanges en nous, en nous consacrant tous à la fin de la journée « Citoyen d’Honneur de Lafayette ».

Breizh-Amerika: Citoyens d'honneur de Lafayette

Breizh-Amerika: Citoyens d’honneur de Lafayette

Le lendemain, lors du concert à Arnaudville, Mavis, une des animatrices du Nunu Art and Music d’Arnaudville (centre culturel) et dont le petit-fils était parmi les élèves échangés avec le lycée Saint-Yves de Gourin, nous a inondé d’éloge sur Jacques Affaire, directeur du lycée de Gourin et sur David Le Solliec, maire, qui ont œuvré dans ces premiers échanges. Michael Vincent, responsable de la section agro-alimentaire de la prestigieuse Université d’état de Louisiane (LSU) qui a assisté à cette discussion nous déclare être prêt à réaliser ce même type d’échange avec une université de Bretagne si cela est possible… Mavis nous questionne sur une éventualité de prolonger et pousser plus loin les échanges avec Gourin qui pourrait être artistiques maintenant. L’appel est lancé !

L’histoire des Cadiens est semblable à celle des Bretons concernant la langue par exemple où il était interdit de parler français dans les écoles après 1916 et les enfants pris en faute étaient agenouillés sur des grains de riz… Il en résultera une baisse de locuteur de langue française. Aujourd’hui, la Louisiane compte 4,5 millions d’habitants et seulement 200 000 locuteurs de langue française et principalement autour de Lafayette en région Acadiane. Cette région ressemble étrangement au Centre-Bretagne et possède un industrie artisanale agro-alimentaire comme par exemple la fabrique de « boudin cajun » à l’aide de cochons élevés en pleine nature.

Un organisme d’état CODOFIL est chargé de sauvegarder la langue française et est chargé d’enseigner le français par immersion dans les écoles. Cet organisme est soutenu aussi par le Consulat général de France dont le nouveau consul Grégor Trumel est breton par sa mère et de plus, fan du chanteur Alan Stivell, le plus Gourinois des chanteurs bretons. Le CODOFIL qui nous a invité à déjeuner, semble également apprécier ce projet d’échange avec Lorient. Notons que des élèves de l’école bilingue de Gourin ont posé des questions par SMS à Lors landat, le chanteur du groupe, qui a répondu en langue bretonne sur une vidéo depuis Arnaudville…

L’amitié des Cadiens nous a tout à fait éblouis pendant ce court séjour en Acadiane (3 jours seulement). Nous avions l’impression d’être dans un autre coin de Bretagne que nous ne connaissions pas. Une grande amitié et une fraternité sont nées et « de grandes choses seront à faire » dira Charles Kergaravat à l’initiative de ce grand projet de Breizh Amerika. Espérons ensemble que nous retrouverons très bientôt nos « frères Cadiens » que nous gardons maintenant dans notre cœur.

Le site de Breizh-Amerika: www.breizh-amerika.com

Cette vidéo a été diffusée en exclusivité au château de Tronjoly du 1er juillet 2016 au 31 aout 2016.

Autre vidéo: La Grande Traversée

Si vous l’avez aimée, merci de mettre un « like » SVP…

Gourin à l’honneur…

IMG_1466.JPG

Les délégations de Louisiane et d’Irlande du nord reçues par Breizh-Amerika et Bretagne Transamerica au château de Tronjoly à Gourin

IMG_1498

Dr Michael Vincent

#‎Gourin‬ à l’honneur lundi 8 août avec la visite d’une délégation de Louisiane menée par Dr Michael Vincent, chercheur au ‪#‎LSUagCenter‬ (Université d’état de Louisiane) et membre du Codofil -Agence des Affaires Francophones de Louisiane, Bryan Mitchell Theriot, directeur de la Galerie Acadiana de Scoot (qui a visité les expositions d’ A Ciel Ouvert Gourin avec sa présidente Nicole Jamet), la délégation d’Irlande du nord menée par le député de Belfast-sud, Alasdair McDonnell qui revendique le maintien de l’Irlande du nord dans l’Union Européenne… accompagné de son attachée parlementaire Caroline McNeill

IMG_1502

Alasdair McDonnell

D’une façon émouvante, après les explications du député dont l’esprit nous est sympathique, les personnes présentes ont compris l’enjeu que représente la sortie du Royaume Uni qui entraîne la partie nord de l’Irlande tandis que la partie sud se développe économiquement et harmonieusement dans l’UE et de plus fait partie de la zone euro… Les communautés irlandaises sont en paix et l’Europe est garante de cette situation. Le député souhaite que l’Union reste comme elle est aujourd’hui… Il craint que ce démantèlement de l’UE soit néfaste à tous les pays finalement!… Il recherche l’appui des cousins de Bretagne.

IMG_1497

Hilary Beirne


Autre personnalité présente, Hilary Beirne qui était déjà venu au château de Tronjoly il y a deux ans. Il est membre du comité du défilé de la Saint-Patrick de New-York. Durant son séjour à Vannes et notamment au Festival Interceltique de Lorient, il annoncera l’invitation du Bagad de Vannes pour 2018 et celui de Lorient en 2017… avec la collaboration de Breizh Amerika présidée par Charles Kergaravat.

IMG_1496

Au nom de Bretagne Transamerica, Christiane Jamet et moi-même Jean François Baudet remercient la commune de Gourin, représentée par Hervé Le Floc’h, premier adjoint au maire, ainsi que les personnes présentes, pour l’accueil que la cité a accordé à ces délégations qui ont honorés les expositions du château de Tronjoly par leur présence.
Cette visite s’est achevée par un cocktail dont le cidre de Gourin, accompagné de diverses charcuteries locales très appréciées des visiteurs (merci Philippe Cotten) et en cadeau une douzaine de crêpes gourinoises à chaque représentant, offertes par l’association Bretagne Transamerica.IMG_1499

La Grande Traversée

Chers amis et membres,
Hier soir était diffusé sur France 3 le film documentaire cinématographique de Philippe Orreindy sur une des plus grandes histoires de l’émigration des Bretons avec la collaboration de quatre membres de Bretagne TransAmerica.
La Grande Traversée

La Grande Traversée

Pour revoir ce film: jusqu’au 8 aout en replay sur France 3, cliquez ici: http://pluzz.francetv.fr/videos/la_grande_traversee.html

Sinon, il est visible en projection privée au château de Tronjoly jusqu’au 31 aout de 11h à 12h et de 14h à 18h tous les jours…

Enregistrer

Enregistrer

Quatrième étape: Nouvelle-Orléans (Louisiane)

Jeudi 19 mai,

Ce matin, le Collective 2016 prend l’avion de Chicago à La Nouvelle-Orléans. Aux États-Unis, on prend l’avion comme on prend le train en Bretagne !… Il faut deux heures et demi environ pour faire la distance. A la Nouvelle-Orléans, c’est Mickael (que nous appellerons Michel) et Bryan qui nous attendent. Ils seront nos guides et nos anges-gardiens durant tout le séjour.

Michel et Bryan nous reçoivent et seront nos guides pendant notre séjour en Louisiane

Michel et Bryan nous reçoivent et seront nos guides pendant notre séjour en Louisiane

Michel habite Bâton-Rouge, la capitale de la Louisiane : il est chercheur pour la LSU (Louisiana State University) et Bryan est artiste peintre et tient un centre d’art. Ils sont originaires de la petite ville de Scott comme Mark que l’on rencontrera plus tard. Ils sont locuteurs de langue française et souhaitent promouvoir et défendre cette langue en Louisiane. Ils ont beaucoup de points communs avec les Bretons et la Louisiane également. En Louisiane, il y a entre 4,5 millions d’habitants mais ils ne sont plus que 200 000 à parler le français… Surprenante cette similitude !

Ils nous accompagnent à notre hôtel situé au centre de la ville devant la statue de Robert Edward Lee, héros et général sudiste lors de la guerre de Sécession. La température est d’environ 30°c en Louisiane et il est prévu un orage ce soir… La Louisiane a un climat tropical et c’est aussi un état très agricole où l’on cultive la canne à sucre et le riz principalement.

Au déjeuner, nous testons la soupe « Combo » ou « Gombo » pour certains et le « grilled shrimp Po-boy » pour les autres… Plats typiques de Louisiane. Nous avons ensuite rendez-vous chez Monsieur Le Consul de France pour un cocktail de bienvenue. Monsieur Grégor Trumel est Normand par son père et Breton par sa mère… Il nous accueille magnifiquement au consulat où la musique de fonds est celle du plus Gourinois des chanteurs Bretons : Alan Stivell.

IMG_0566

Réception chez Monsieur Le Consul de France Grégor Trumel

Une Penn-ar-box sera offerte à Monsieur Le Consul. Il est ravi.

Ce soir, le Collective jouera au pub « Irish House » de La Nouvelle-Orléans. Ce pub est connu pour inviter chaque semaine des groupes de musiciens internationaux et ce soir ce sera la Bretagne en l’honneur de la Fête de la Bretagne.

Concert à l'Irish House

Concert à l’Irish House

Une particularité ce soir : Séverine Cholet, crêpière, est invité par le pub pour faire des « galettes-saucisses ». Vous l’aurez deviné, Séverine est Brétillienne d’origine. Elle demeure en Louisiane depuis 5 ans environ (mariée à un Américain) et elle se déplace avec ses biligs pour faire des crêpes chez les gens ou bien dans des points de rencontre comme ce soir au pub. Son entreprise s’appelle « CREPES RENDEZ-VOUS ». Nous sommes très heureux d’avoir fait sa connaissance.

Bruno Jaouen, Vice-président du FIL et Séverine Cholet

Bruno Jaouen, Vice-président du FIL et Séverine Cholet

La soirée est décontractée et le public tombe sous le charme des musiciens bretons.

Patrick Davis, sa conjointe et sa fille Renée

Patrick Davis, sa conjointe et sa fille Renée

Un Couple d’Américains accompagné de leur fille Renée sont arrivés très tôt et se sont mis sur une des premières tables pour ne rien manquer de la soirée. Il s’agit de Patrick DAVIS. Il est Cadien et parle un peu français. Toutefois, il est fier de nous présenter sa fille qui apprend le français à l’école. Son ancêtre Cadien est Pierre-Joachim-René de SAINT-GERMAIN qui serait arrivé en Acadie (Nouvelle-France) vers 1760. Cet ancêtre est né à Bézouges-la-Pérouse en Ille et Vilaine (35) le 19 juillet 1741, il s’est marié à Marie-Blanche BERGERON le 1er mai 1771 à Saint-Jacques (Saint-James) en Louisiane… Patrick et sa famille ont passé une excellente soirée et ils sont venus nous le dire.

Drapeau Cadien

Drapeau Cadien: La Stella-Marie représente l’origine Acadienne, les fleurs de lys représentent la France et le château représente l’hospitalité et la protection espagnole (Castille).

En ce jour de la Saint-Yves, chère à l’Histoire des Bretons, Michel et Bryan me diront qu’ici on appelle les habitants les « Cadiens » et que ce sont des journalistes Parisiens mal informés qui les ont appelés « Cajuns » car attention, il s’agit d’un anglicisme puisqu’en anglais on prononce ce mot « Cadiens » également. Je trouve cela important car ce peuple se rapproche encore plus ainsi de ses racines Acadiennes et de son Histoire.

l'Acadiane

L’Acadiane (en rose)

Ce soir, nous avons fait la connaissance également de Susan Karimiha et de David Picha, amis de Michel et Bryan, tous chercheurs au LSA (Louisiana State University) où nous avons rendez-vous demain après-midi. Il existe un potentiel d’échange à mettre en place avec les universités bretonnes et notamment sur les polymères. Nous vous en parlerons dans notre prochain article. Nous rentrons à l’hôtel (pour une partie du groupe) et l’orage éclate… alors que l’autre partie visite le « quartier français » avec Mark qui les sauvera avec son « truck ». Tout ce beau monde rentrera à l’hôtel sain et sauf.

 

Troisième étape; Chicago (Jour 2)

WBEZ en direct sur la bande FM de Chicago...

WBEZ en direct sur la bande FM de Chicago…

Mardi 18 mai, pour cette deuxième journée à Chicago,  nous avons rendez-vous à la radio WBEZ pour une émission en direct ce matin à 11h00.

Réécouter l’émission: https://www.wbez.org/shows/worldview/global-notes-breizh-amerika-collective/bb4d91ae-1aab-41db-a74e-b8530e2e875b

WBEZ est une radio publique non-commerciale à Chicago faisant partie du réseau de la National Public Radio (la radio publique nationale). Elle aurait plus de 400 000 auditeurs chaque semaine à Chicago. L’animateur vedette qui nous reçoit est Tony Sarabia que nous avions déjà rencontré l’année dernière. Cette année, il partage l’antenne avec Jerome McDonell.

Chicago à l'écoute de Breizh-Amerika collective

Chicago à l’écoute de Breizh-Amerika collective

Son émission a quelque peu été modifiée puisqu’elle est diffusée cette année à 11h. Le but de cette émission est de faire connaître la culture à travers la musique mais aussi de raconter l’histoire de notre Bretagne pour les Américains qui ne la connaissent pas et pourquoi pas tisser des liens entre nos deux pays. L’émission d’une heure est divisée en deux parties : La première partie est consacrée au Festival du film de Canne puisque la station a un envoyé spécial sur place et les vingt dernières minutes sont consacrées au Breizh-Amerika Collective.

Cette émission est importante car elle permet de donner quelques extraits de musique du concert qui va être donné ce soir au Old Town Theater de Chicago. On parlera aussi de crêpes, pâté Hénaff et cidre… Ainsi, on donne envie aux Américains de venir voir et écouter la musique bretonne dans le cadre de la semaine de la Fête de la Bretagne dans le monde entier.

L’émission se passe bien et se termine à 11h.

Les musiciens auront ensuite quartier libre dans le centre-ville de Chicago où ils visiteront les magasins et le fameux haricot du Parc Millenium jusqu’à 17h pour rejoindre la salle de concert où aura lieu les balances suivi du concert.

Parc Millenium de Chicago

Parc Millénium de Chicago

La salle magique du Old Scholl Theater sera pleine (environ 200 places) et la prestation du groupe excellente. Monique Hooker Jamet, bretonne née à Gourin, a fait le déplacement depuis le Wisconsin à 5 heures de route d’ici : elle est enchantée et ne fera que des éloges sur le « Collective » et l’ajout du trombone d’Alex Asher est peu banale il faut l’avouer. Ce dernier nous quittera demain car il est appelé par le chanteur Boy George qui entame une nouvelle tournée américaine… Le groupe regrettera Alex qui fut un « boute-en-train » et un excellent musicien dans cette tournée. Nous sommes très fiers de l’avoir rencontré. On espère le revoir très bientôt en Bretagne…

Alex Asher et Boy George...

Alex Asher et Boy George…

Une bonne fatigue atteint le groupe qui se rendra à son hôtel près de l’aéroport de Chicago car demain nous quittons l’Illinois pour la Louisiane. Une nouvelle aventure dans le pays Cadien nous attend.

<iframe src= »https://www.google.com/maps/d/embed?mid=1yzj4gGG74uCJa2NBmRDHr6pct3s &raquo; width= »320″ height= »240″>

Breizh on the road 2016

« Breizh Amerika Collective » dès le 13 mai 2016 à Détroit…

affiche

Il est temps d’en parler autour de vous…

22/05/2015, Santa-Fé , Nouveau-Mexique Catherine Visot-Nolder:  C’est par le « Poher Hebdo » qu’elle a entendu parlé de la première édition en 2015.
« … Bretonne de Saint-Brieuc « exilée » aux US depuis bien longtemps, je suis restée très attachée a mon sol natal et me suis toujours intéressée a son histoire.
Je connais l’épopée Gourin/New York depuis longtemps, mais n’avais pas vraiment une notion exacte de l’importance jouée par les Bretons vis a vis du Louisiana purchase, etc. Impressionnant et super sympa…
Je réside a Santa Fé au Nouveau Mexique depuis plusieurs années. La présence française n’y est plus très importante…mais tout de mème certains noms d’endroits rappellent la présence de nos compatriotes a une certaine époque. La cathédrale de Santa Fé par exemple a été bâtie sur ordre de Jean-Baptiste Lamy qui fut évêque de la ville au 18eme siècle.
Par contre j’ai aussi vécu dans le Midwest ou on sent vraiment l’influence française de par de très nombreux noms de petites villes. Ce que j’ignorais par contre c’est que nombre de ces noms leur furent donnés grâce a des Bretons!!!
J’ai eu l’énorme plaisir d’assister a ce concert donné par le groupe Breizh Amerika … Ce fut une soirée exceptionnelle et pleine de nostalgie pour moi..mais surtout extrêmement touchante et sympathique qui a superbement évoqué LA Bretagne de mon enfance!!!
Merci donc pour votre gentillesse de nous reconnecter avec nos racines, dans mon cas toujours très vivaces mais parfois trop isolées!! A bientôt le plaisir de vous lire.
Bien amicalement
Catherine Visot-Nolder. »
catherine
Pour RMN, le président de BTA, Jean François Baudet, a rencontré Catherine à la fin du concert du Collectif Breizh Amerika le 22 mai 2015 sous un lampadaire (dans des conditions difficiles)… Il est possible de revoir la séquence sur la vidéo: https://btagourin.com/2015/06/26/etape-6-santa-fe
Fête de la Bretagne 2016

La programmation de Breizh Amerika tour 2016 (cliquez sur l’affiche)