sixième étape: Scott et Arnaudville (dernier article)

Samedi 21 mai,

l'Acadiane

L’Acadiane

Nous nous trouvons dans la zone francophone de la Louisiane que l’on appelle « Acadiana » (Acadiane) qui compte environ 200 000 locuteurs de langue française. On pourrait comparer cette région au Kreizh-Breizh où sont concentrées les locuteurs de langue bretonne aujourd’hui.

Centre-Bretagne Ouest

Centre-Bretagne Ouest

Ce qui est frappant en arrivant à Scott, c’est que l’on trouve une zone artisanale comme chez nous avec notamment des fabricants de boudins cajuns…

Chez Bryan Thériot: La Gallerie Acadiane

Chez Bryan Thériot: La Gallerie Acadiane

On dirait que cette zone préservée par ses habitants qui parlent français, rime avec culture et conservation des traditions. Je ne me tromperais pas car en arrivant dans ce village de Scott, qui compte environ 4000 habitants, on nous accueille avec des drapeaux bretons accrochées aux galeries des maisons. Ici, on est accueilli les bras ouverts chez Bryan Thériot d’abord, notre guide depuis le départ, qui est artiste et possède une affaire dans un ancien bar où l’on vend des peintures, tee-shirts et souvenirs de la région Acadiane.

Gallerie Acadiane

Gallerie Acadiane

Il dessine lui-même les tee-shirts typiques pour la promotion de la culture Cadienne et la conservation de cette culture. On admirera également des peintures réalisées par lui et son ami d’enfance Michel Vincent. Toute la famille et les amis sont là dont les parents et la petite fille de Bryan. Les gens du village arrivent puisque ce matin, il y a concert à la « Gallerie Acadie » avec le Breizh-Amerika Collective et un duo Cadiens (violon et accordéon). C’est d’ailleurs lui, le violoniste Jourdan Thibodeau, qui est l’agriculteur et le producteur de boudin cajuns que l’on dégustera toute la matinée.

boudin cajun

boudin cajun

Le « boudin cajun » n’a pas rapport avec le nôtre. Il est fait à base de viande de cochon, de riz, de légumes, d’épices et est légèrement sucré ce qui lui donne une touche « créole ».

Ici, pour faire connaissance, à son tour, chacun se présente en quelques mots et dit ce qu’il souhaite que l’on retienne de lui. Et puis, une grande surprise et un grand honneur nous attend en la présence de Zachary Richard qui le chanteur mondialement connu depuis les années 80 et qui tournait sur les platines des radios libres.

Zachary Richard

Le grand Zachary Richard

Après la prestation des musiciens bretons et cadiens, Zachary n’hésite pas à entonner une chanson faisant référence à ses racines bretonnes également du côté de son arrière-arrière-grand-mère… Il nous confiera à l’oreille se souvenir depuis 30 ans de tous ses séjours en Bretagne exactement comme si c’était hier ! Sa dernière venue était justement pour le Festival Interceltique de Lorient l’année dernière.

Scott au couleur bretonne et acadiane

Scott au couleur bretonne et acadiane

En face de la Galerie Acadie, nous remarquons également des drapeaux bretons : En fait, il s’agit de la maison d’un célèbre artiste peintre qui a mis en évidence la culture Cadienne depuis les années 60 et qui fut le père de Mark, notre autre accompagnateur.

Floyd Sonnier que l’on appelait « Beau Cajun » ou encore « l’artiste des Cajuns »

Floyd Sonnier que l’on appelait « Beau Cajun » ou encore « l’artiste des Cajuns »

IMG_0649

Il s’agit du peintre au crayon et encre de Chine Floyd Sonnier que l’on appelait « Beau Cajun » ou encore « l’artiste des Cajuns ». Ce maître se spécialisait dans les dessins de mode de vie cajun, en particulier des scènes de famille de la première moitié du 20e siècle… Ici, on est très fier d’être Cajun et on conserve cette culture !

Nous notons qu’elle fut créée par un missionnaire de Pontivy, le père Jan

SAINT-MARTINVILLE: Nous notons qu’elle fut créée par un missionnaire de Pontivy, le père Jan

Nous poursuivons notre tour d’Acadiane avec Saint-Martinville. Cette paroisse est la plus ancienne de la communauté Cadienne en Louisiane. L’église est magnifique. Nous notons qu’elle fut créée par un missionnaire de Pontivy, le père Jan. Ici, se trouve également le grand-chêne d’Evangeline qui rencontra son fiancé…

Le chêne d'Evangeline

Le chêne d’Evangeline…

C’est l’Histoire du Grand Dérangement des Acadiens expulsés du Canada vers l’Europe après la défaite des Français lors de la guerre de 7 ans puis revenus de France et entre autres de Belle-île en mer après leur période de déportation. Un Mémorial des familles Acadiennes y a été construit avec tous les noms des occupants des sept caravelles qui ramenèrent les Acadiens en terre de Louisiane il y a 250 ans… Nous y avions appris qu’un Breton clandestin était à bord d’une des caravelles car il voulait rester avec sa fiancée… Ensuite, au déjeuner, nous mangerons de l’alligator frit au déjeuner suivit de Po-Boy (plat typique de Louisiane).

Déjeuner à Saint-Martinville

Déjeuner à Saint-Martinville

Il fait très chaud cet après-midi ! Nous poursuivrons notre tour de la région Acadiane par Arnaudville de l’autre côté de Lafayette… Le lycée agricole de Gourin entretient des échanges avec le collège agricole de cette petite ville de 4000 habitants. Ici, nous nous finirons notre périple au Nunu Art and Culture Collective qui est un lieu culturel et animé. Pourtant, il est situé en plein milieu d’un magnifique paysage agricole avec d’ancien séchoirs à maïs. Un ancien hangar transformé en un immense centre culturel qui fait aussi restaurant et salle de concerts.

Mavis à Arnaudville au Nunu Art and Culture Center

Mavis à Arnaudville au Nunu Art and Culture Center

Nous y rencontrons la célèbre Mavis qui accueille tout ce beau monde. Mavis est une ancienne employée de banque à la retraite, elle est également à l’initiative des échanges avec le Lycée Agricole de Gourin et elle nous confie vouloir prolonger et améliorer les relations avec la Bretagne. Elle organise tous les mardis un cours de fabrication artisanale de couvertures en patchwork et l’obligation des participantes est de communiquer uniquement en langue française. Mavis possède également un gite d’accueil pour les Bretons qui voudraient passer des vacances en Acadiane et plus particulièrement à Arnaudville. Elle me charge de rencontrer le maire de Gourin, David Le Solliec pour le saluer de sa part. Un groupe de trois musiciens cadiens joue pendant que les gens s’installent pour cette soirée spéciale « Bretagne – Acadiane» avec un menu où l’on dégustera bien sur des crêpes au sarrasin avec du boudin cajun…

Le groupe Breizh-Amerika Collective entamera un concert où le public est invité à danser

Le groupe Breizh-Amerika Collective entamera un concert où le public est invité à danser

Le groupe Breizh-Amerika Collective entamera un concert (le dernier) où le public est invité à danser. Quel courage sous cette chaleur qui mettra à mal l’accordéon de Thomas et la basse de Julien… Lors Landat, le chanteur sera impeccable et répondra en langue bretonne aux questions reçues par SMS des petits bretons des classes publiques bilingues sur une vidéo qui sera enregistrée. Charles fera l’interview de Michel Vincent qui est notre guide et ange-gardien avec Bryan depuis le début de ces trois jours…

On mettra à jour que nous avons le même combat. On fera état de cette autre bulle francophone entourée du monde anglophone qu’est l’Acadiane et de la responsabilité des derniers héritiers de préserver la langue française des Cadiens en Amérique. Nous apprendrons qu’au début du XXe siècle, les enfants francophones ont été interdits de parler leur langue comme en Bretagne pour la langue bretonne. Les écoliers qui parlaient français étaient punis et devaient se tenir à genoux sur des grains de riz… C’était horrible !

Ici on parle français

Ici on parle français

L’amitié des Cadiens nous a tout à fait éblouis pendant ce court séjour en Acadiane. Nous avions l’impression d’être dans un autre coin de Bretagne que nous ne connaissions pas. Une grande amitié et une fraternité sont nées et « de grandes choses seront à faire » dira Charles Kergaravat à l’initiative de ce grand projet de Breizh Amerika. Espérons ensemble que nous retrouverons très bientôt nos frères Cadiens que nous gardons dans notre cœur et qui nous manquent déjà !

C'est le départ!...

C’est le départ!…

Au revoir mes frères et sœurs Cadiens!

Clin d’œil de Bryan à la Bretagne et à l'Acadiane.

Clin d’œil de Bryan à la Bretagne et à l’Acadiane.

————————————-

Une vidéo retraçant le séjour de Breizh-Amerika et les échanges culturels et économiques avec les Etats-Unis sera présentée au Château de Tronjoly de Gourin avec une exposition de photographies. Cette exposition débute le 1er juillet 2016 et se termine le 31 aout 2016 et est réalisée en association avec Bretagne TransAmerica et A Ciel Ouvert. L’entrée est libre et elle est ouverte tous les jours de 11h à 12h et de 14h à 18h.

A noter également qu’un collectage-vidéo de témoignages de Bretons émigrés en Amérique aura lieu lors de la Fête de la crêpe à Gourin les 30 et 31 juillet 2016.

Rendez-vous à Tronjoly!...

Rendez-vous à Tronjoly!…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s