Cinquième étape: Bâton-Rouge et Lafayette

Vendredi 20 mai,

Ce matin, nous quittons la ville de « New-Orleans » pour la capitale Bâton-Rouge. C’est ici que fini officiellement le Mississippi qui se diffuse dans une sorte de delta formé d’innombrables bayous qui sont des routes navigables sur lesquels circulaient les premiers colons venus de France.

Nous avons rendez-vous avec l’équipe de travail du Lieutenant-Gouverneur de l’état de Louisiane.

Nous avons rendez-vous avec l’équipe de travail du Lieutenant-Gouverneur de l’état de Louisiane.

Nous avons rendez-vous avec l’équipe de travail du Lieutenant-Gouverneur de l’état de Louisiane. Le lieutenant-Gouverneur est Billy Nungesser qui est le numéro 2 de l’état : il est notamment chargé du développement du tourisme en Louisiane et c’est la raison pour laquelle nous rencontrons ces dignitaires.

Une délégation du Festival Interceltique de Lorient est présente avec Lisardo Lombardia, directeur du Festival et Bruno Jaouen, vice-président du Festival. Ces derniers souhaitent présenter leur Festival et désirent collaborer avec le gouvernement de Louisiane car il dispose de budgets pour effectuer des échanges culturels dans le cadre du rayonnement de l’état à l’étranger et pour promouvoir le tourisme et les échanges économiques de la Louisiane.

Les collaborateurs du Lieutenant-Gouverneur ont été très attentifs aux atouts du Festival de Lorient qui représente de nombreuses nations celtes et qui rassemble de nombreux visiteurs chaque année depuis bientôt 50 ans. Les collaborateurs ont été intéressés par le fait qu’il peut être un diffuseur de l’art et la culture cadienne comme par exemple le chanteur Zachary Richard qui était l’invité en 2015. Ceci a donc bien été noté par les représentants de l’état qui ont compris également que le Festival pouvait être un promontoire pour des échanges économiques et universitaires entre les deux régions. Il est promis de communiquer pour mettre à bien ce projet de 10eme nation du FIL dans les quatre années à venir.

Ce matin, nous nous rendons également à l’Université d’état de Louisiane (LSU) au département « Reseach-Extension-Teaching » dirigé par Gaye Sandoz

Ce matin, nous nous rendons également à l’Université d’état de Louisiane (LSU) au département « Reseach-Extension-Teaching » dirigé par Gaye Sandoz

Ce matin, nous nous rendons également à l’Université d’état de Louisiane (LSU) au département « Reseach-Extension-Teaching » dirigé par Gaye Sandoz. Rappelons que notre hôte Michel Vincent est chercheur dans ce même département et que hier soir à La Nouvelle-Orléans, il nous avait présenté ses collègues Susan Karimiha et David Picha. Ce département fait partie de la branche « Agricole et Agro-alimentaire » de la prestigieuse université. Ici, se réalisent des projets de conception et valorisation de nouveaux produits et de valorisation de l’agriculture de Louisiane. Gaye qui est en charge du département nous reçoit dans son laboratoire et nous présente sa toute récente nouveauté à base de « cajuns pickles » : ce sont des cornichons tranchées, épicés et légèrement sucrés qui conservent tout leur croquant et qui pourraient bien accompagner des crudités ou même être dégustés à l’apéritif. Un potentiel pour la Bretagne selon elle. Gaye nous fait visiter également ses salles de laboratoire et nous fait savoir qu’elle serait prête à collaborer avec une université ou un organisme breton sur l’élaboration de nouveaux produits ou de valorisation de déchets agricoles.

Par exemple, Michel nous confiera travailler sur la valorisation des tourteaux de cannes à sucre qui représentent une matière première presque inépuisable en Louisiane. Par exemple, nous avons entendu parler de la fabrication de bouchons de bouteille de vin ou de cidre à l’aide de ce tourteau aggloméré qui peut naturellement rivaliser économiquement avec les nouveaux bouchons issus de produits pétroliers, qui ne sont pas très biologiques et qui remplacent les bouchons de liège. La production de liège s’épuise ou atteint des couts inabordables pour les producteurs et embouteilleurs du monde…

Cette section de la LSU est une excellente source d’incubation pour des startups de l’agro-alimentaire qui souhaitent se développer aux États-Unis…

Docteur William Arcenaux

CODOFIL: Docteur William Arcenaux nous accueille…

Ensuite, nous avons rendez-vous pour déjeuner dans le restaurant de l’Université de l’état de Louisiane avec le président de la CODOFIL, Docteur William Arcenaux. Le Conseil pour le développement du français en Louisiane est une agence de l’État pour la promotion de l’usage du français (aussi bien français métropolitain que le français cadien) dans la population de Louisiane.

Il n’y a plus qu’environ 200 000 locuteurs sur les 4 ou 5 millions d’habitants de Louisiane : En 1968, un décret d’un représentant (député) Louisianais, James Domengeaux, a décidé de « faire tout ce qui est nécessaire pour encourager le développement, l’utilisation et la préservation du français tel qu’il existe en Louisiane pour le plus grand bien culturel, économique et touristique pour l’État ».

Le Codofil est très important puisqu’il veille à la qualité de l’enseignement du français qui est dispensé aux 70 000 élèves et étudiants francophones louisianais. A noter que le Consulat général de France à La Nouvelle-Orléans et le Département d’Éducation de Louisiane sont partenaires du Codofil.

Docteur Arcenaux, est professeur d’histoire au LSU, nous confiera avoir du sang breton dans les veines du côté de son arrière-arrière-grand-mère… Il a écrit plusieurs livres dont un sur l’histoire des Cadiens de la région Acadiane (sud de la Louisiane francophone et dont Lafayette est la capitale).

LAFAYETTE, capitale de l’Acadiane.

Centre Internationale avec Philippe Gustin

Centre Internationale avec Philippe Gustin

Nous nous rendons justement à Lafayette, ville principale de 110 000 habitants où a lieu chaque année le Festival International de Louisiane où l’on nous attend au Centre Internationale avec Philippe Gustin, responsable-négociant international, pour une « table ronde » avec de nombreux entrepreneurs de la région décidés à rencontrer leurs homologues de Bretagne. Philippe est d’origine Belge mais il est tombé dans la marmite cadienne et dirige ce centre d’échange économique international qui nous a subjugué.

Charles Kergaravat, Lisardo Lombadia et Philippe Gustin...

Charles Kergaravat, Lisardo Lombadia et Philippe Gustin…

Charles Kergaravat présente l’association Breizh-Amerika et la délégation du Festival Interceltique de Lorient qui nous accompagne. Nous rencontrons Zachary Barker du LITE (Louisiana Immersive Technology Enterprise) qui est à l’affut des opportunité économiques avec sa « Opportunity Machine » (Centre des opportunités) et aussi Terry Huval de l’Université LSU, responsable de l’équipement en fibre de la région, qui nous explique avoir équipé en fibre optique toute la région de Lafayette en 3 ans seulement sans avoir eu besoin de passer par des aides gouvernementales. Il nous explique que le secteur était très déficitaire et même inexistant en communication par la fibre optique : aujourd’hui, la région Acadiane est un exemple pour les autres régions désenclavées Américaines. Ce cablage en fibre optique apporte l’installation de nouvelles entreprises qui viennent s’y installer. Nous rencontrons également d’autres forces vives de Lafayette qui désirent réaliser des échanges économiques avec la Bretagne et pourquoi pas avec Lorient qui est une ville comparable et de même proportion… Par exemple, Rosemary Parisi, importatrice, qui importe déjà du vin de France mais aussi du « cidre bouché ». Elle est bien décidée d’importer maintenant du « cidre bouché breton ». Elle fut conquise aussi par le pâté « Hénaff » qui était présenté en dégustation avant le concert du Breizh Amerika Collective. Elle souhaite maintenant rencontrer des représentants de la société Hénaff…

Les responsables du Festival Interceltique de Lorient rencontreront Stephen Gaubert, président du Festival International de Louisiane et sa directrice de programmation Lisa Stafford. Tricotage FIL à FIL en quelque sorte !

Nous rencontrerons aussi Julie Bordelon, responsable de la communication par vidéo ou encore des représentants de la CODOFIL comme Charles Larroque et Carr Willkerson. Christophe Pilut, responsable communication du Centre International nous présentera également des responsables du secteur tourisme comme David Chéramie du Bayou Vermillon District et Céleste Gomez, directrice de Saint-Landry Tourist Commision. Lafayette nous accueille les bras ouverts et en final, nous nommera « Citoyen d’honneur de la ville ».

 Lafayette nous accueille les bras ouverts et en final, nous nommera « Citoyen d’honneur de la ville ».

Lafayette nous accueille les bras ouverts et en final, nous nommera « Citoyen d’honneur de la ville ».

La cérémonie de consécration a lieu avant le concert sur Jefferson Street de la part de la mairie de Lafayette avec Philippe Gustin. Chaque représentant de Breizh-Amerika et représentant du Festival Interceltique de Lorient recevra individuellement un diplôme d’honneur de la Ville de Lafayette et cela représente l’hommage suprême de nos hôtes envers nous et démontre l’intérêt et l’espoir qu’on investit en nous pour représenter cette merveilleuse municipalité. Au terme du concert, notre autre hôte Bryan chantera le Bro Gozh Ma Zadoù avec Lors Landat.

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s