2016 sera de nouveau l’année de la Nouvelle-France

C’était la Nouvelle-France de 1534 à 1759: Nos cousins sont toujours là!

Carte géopolitique de la Nouvelle-France de 1534 à 1759

Carte n°1: géopolitique de la Nouvelle-France de 1534 à 1759 (source: Wikipédia)

Pour ceux qui l’ignoraient encore, l’exposition « Ces Bretons d’Amérique » s’appelle ainsi en l’honneur des Bretons qui ont œuvré à la création de la Nouvelle-France … jusqu’à aujourd’hui!

Il est important de rappeler que le traité d’Union-Association entre la Bretagne et la France date de 1532… La Bretagne avait une marine qui impressionnait, elle était riche et commerciale. (On sait depuis toujours que les Bretons et les Basques allaient pêcher sur les cotes de Terre-Neuve et qu’ils avaient installés des séchoirs à poissons sur les côtes et îles maritimes canadiennes…) L’histoire de l’Amérique Française débute deux ans plus tard, en 1534 par la « découverte » des terres du Canada par le Breton Jacques Cartier pour l’honneur du roi de France…

… jusqu’à la désastreuse et rapide bataille des plaines d’Abraham de la ville de Québec le 13 septembre 1759 (en effet, elle ne dura que 30 minutes!)

VOICI LA CARTE DE L’ÉPOQUE:

Carte des territoires colonisés ayant constitué la Nouvelle-France (en rose) en 1748

Carte n°2: En rose et jaune: Les territoires colonisés ayant constitué la Nouvelle-France (Canada, Louisiane et Nouvelle-Bretagne) en 1748. En beige: Les colonies britanniques. L’ouest était Amérindien.

Nouvelle Bretagne: Aujourd’hui le Labrador et le Nunavut)

LES MAUDITS FRANÇAIS!

Si vous avez l’occasion de visiter l’oratoire du Mont-Royal à Montréal, il est tout à fait étonnant (pour nous Européens) de constater l’étendu sur la carte géopolitique de ce que représentait la « Nouvelle-France » de 1748!… Cette carte pourrait vexer un colonialiste! C’est peut-être pour cela qu’elle est là!

Cette bataille des plaines d’Abraham de 1759 a eut des conséquences épouvantables sur la géopolitique de la Nouvelle-France: Les 90 000 Français d’alors et leurs descendants ensuite n’ont jamais digéré le fait qu’on les ait laissé ainsi aux mains de nos pires ennemis d’alors! Les Britanniques s’emparaient de toute la partie rose (Le Canada).

Et la partie jaune (La Louisiane)?…me direz-vous? Pourquoi n’a t-elle pas été cédée? Parce que c’est un Breton de Quimper qui la gouvernait à l’époque. Louis Billouart (aliàs Billoart), chevalier, seigneur de Kerlerec qui en sera Gouverneur jusqu’en 1763…

LOUISIANE: ALLER ET RETOUR

1763: C’est la fin de la guerre des sept ans et Paris cède La Louisiane à l’Espagne… La France ne conserve que les Antilles, dont Saint-Domingue. L’opinion française de l’époque considère la conservation des Antilles, « les îles à sucre » comme une victoire et la perte du Canada comme une délivrance…

1765 : C’est l’époque du « grand dérangement ». Sous l’autorité des Espagnols, des Français accueillent des Acadiens du Canada qui s’installent en Louisiane, sans savoir que le territoire n’est plus français. Denis-Nicolas Foucault les installe dans les prairies des Attakapas avec les familles créoles récemment arrivées de Fort Toulouse et de la Mobile.

1800 : Restitution secrète par l’Espagne de la Louisiane à la France dans le cadre du traité de San Ildefonso, négocié par Napoléon, qui vient d’arriver au pouvoir.

CETTE CARTE AURAIT TOUT CHANGE?

Territoires contrôlés par la France entre 1534 et 1763

Carte n° 3: Les territoires contrôlés par la France entre 1534 et 1763.  (Vous remarquerez les noms français). Par contre, ici on a oublié la Nouvelle-Bretagne…

L’INDÉPENDANCE: Désolé, encore un petit rappel

1775-1783:  La guerre d’indépendance opposa les Treize colonies d’Amérique du Nord (partie rouge carte n°3) au Royaume de Grande-Bretagne.  Le 4 décembre 1776, les caprices du vent amenèrent Benjamin Franklin à débarquer à Saint-Goustan (Morbihan), au lieu de Nantes. L’émissaire du congrès des États-Unis d’Amérique se rendit ensuite chez le roi Louis XVI afin d’obtenir le soutien de la France. Sans minimiser Lafayette (dont la mère était Bretonne), un autre personnage aussi important, le Breton Charles Armand Tuffin, marquis de la Rouërie, aida son ami George Washington*. Les Américains l’appelaient aussi « Le colonel Armand** ». Il se distingue à la tête de la première légion de dragons (cavalerie) et participe activement à la bataille de Yorktown. De nombreux marins et mousses bretons sous le commandement de Lafayette (et dont les noms figurent aux château de Tronjoly à Gourin) participeront aux nombreuses batailles maritimes qui permettra cette indépendance…

Un peu plus tard en 1803, la partie jaunâtre, la Louisiane de l’époque (encore minimisée sur la carte de l’époque et située au sud) sera vendue à cette nouvelle fédération des États-Unis d’Amérique (Enfin, là aussi, si Google-Map avait existé, on se serait peut-être rendu compte que cela représentait réellement un très grand territoire). La Louisiane commençait donc de la frontière du Canada (des grands lacs jusqu’au Montana)  et descendant en entonnoir de chaque coté du fleuve du Mississippi jusqu’à la mer par la Nouvelle-Orléans. Soit presque 2/3 du territoire. Rappelons que l’ouest restait  Amérindienne…

VISION CARICATURALE:

Si à l’époque Internet en général avait existé? Peut-être que cela aurait été différent, en effet?
Quelques fois, et même souvent diront certains, il n’est pas rare qu’à Paris, on a une vision déformée de celle des provinciaux et des Bretons en particulier …

« …Vous savez que ces deux nations sont en guerre pour quelques arpents de neige vers le Canada, et qu’elles dépensent pour cette belle guerre beaucoup plus que tout le Canada ne vaut… »

« Quelques arpents de neige » est l’une des citations de Voltaire par lesquelles celui-ci exprimait son évaluation dépréciative de la valeur économique du Canada et, par extension, de la Nouvelle-France. Parce qu’elle exprime de façon concise une vision caricaturale qui avait cours en certains milieux Parisiens de l’époque, cette expression s’est intégrée à la culture populaire québécoise et elle est régulièrement citée au Québec avec une conclusion générale: « Les maudits Français!… »

 QUELS SONT LES ÉTATS DE LA LOUISIANE (Nouvelle-France du coté États-Unis)?

Carte des acquisitions territoriales des États-Unis d'Amérique.

Carte n°4: Les acquisitions territoriales des États-Unis d’Amérique – En beige (moins les 13 États fondateurs) et en blanc, la Louisiane cédée de Napoléon est décomposée en plusieurs états… (cliquez sur la carte pour agrandir)

 

Si Google-Map avait existé?… Pour notre association, 2016 sera l’année de la Nouvelle-France et plus particulièrement de la Louisiane et du Mississippi… Bonne année à tous!

Jean François Baudet
président de Bretagne TransAmerica btagourin.com

auabtMerci au cabinet d’architecture de Leuhan qui a permis la création des panneaux de l’exposition « Ces Bretons d’Amérique » visible tous les étés au château de Tronjoly à Gourin – 56

Devise du Minnesota: L'étoile du nord

Devise du Minnesota: L’étoile du nord (auparavant: Pays d’en haut)

*Saviez-vous que le premier président des États-Unis a écrit de nombreuses correspondances et recommandations sur le « Colonel Armand: marquis de la Roue͏̈rie »?

** Après le débarquement en Normandie, lors de la libération de la Bretagne en 1944, le Lieutenant-général Patton, commandant des forces alliés, rendit un hommage militaire au château du « Colonel Armand ». Notez que le colonel Armand était aussi l’organisateur de l’Association bretonne… C‘est peut-être pour cela que l’on n’en parle pas beaucoup! Nous allons également lui rendre honneur en 2016.

Publicités

3 réponses à “2016 sera de nouveau l’année de la Nouvelle-France

  1. Bonjour,

    En vue de développer un projet d’accueil culturel et touristique à partir de mon gite aux fins du Finistère, sur la commune de Lannéanou et intéressée par les liens avec nos amis d’Outre Atlantique, j’aurais aimé pouvoir travailler avec votre association BTA Gourin.

    Trugarez deoc’h evit dont e darampred ganin, Anne BELLOUR

    • Mont a ra Anne,
      Je vous remercie pour votre commentaire et l’intérêt que vous portez à notre association.
      Je vous suggère de devenir membre de notre association pour 2016: coût 10€ (sans taxe).
      Nous nous ferons un plaisir de relayer vos offres pour nos autres membres, Bretons, Américains et Canadiens qui souhaitent trouver un gite où un logement en Bretagne.
      Vous recevrez également les informations sur nos opérations et pourrez y participer et promouvoir vos gites…
      Mersi braz a bloavezh mat doc’h,
      Jean François
      président

  2. catherine visot-nolder

    Je viens de recevoir 4 articles envoyés par BTA de Gourin hier et vous en remercie. Tout cela est extrêmement intéressant et je me réjouis d’en recevoir d’autres. Bretonne de Saint-Brieuc « exilée » aux US depuis bien longtemps, je suis restée très attachée a mon sol natal et me suis toujours intéressée a son histoire. Je connais l’épopée Gourin/New York depuis longtemps, mais n’avais pas vraiment une notion exacte de l’importance jouée par les bretons vis a vis du Louisiana purchase, etc. Impressionnant et super sympa… Je réside a Santa Fé au Nouveau Mexique depuis plusieurs années. La présence française n’y est plus très importante…mais tout de mème certains noms d’endroits rappellent la présence de nos compatriotes a une certaine époque. La cathédrale de Santa Fé par exemple a été bâtie sur ordre de Jean-Baptiste Lamy qui fut évêque de la ville au 18eme siècle. Par contre j’ai aussi vécu dans le Midwest ou on sent vraiment l’influence française de par de très nombreux noms de petites villes. Ce que j’ignorais par contre c’est que nombre de ces noms leur furent donnés grâce a des bretons!!! J’ai eu l’énorme plaisir d’assister a un concert donné par le groupe Breizh America ici même au printemps dernier. Ce fut une soirée exceptionnelle et pleine de nostalgie pour moi..mais surtout extrêmement touchante et sympathique qui a superbement évoqué LA Bretagne de mon enfance!!! Merci donc pour votre gentillesse de nous reconnecter avec nos racines, dans mon cas toujours très vivaces mais parfois trop isolées!! A bientôt le plaisir de vous lire. Bien amicalement Catherine Visot-Nolder

    Carpe Diem…Date: Wed, 30 Dec 2015 18:28:48 +0000 To: cathnoemie@hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s